chénopode bon-Henri bio

$ 4,75$ 25,00

Blitum bonus-henricus, Amaranthacées

épinard sauvage, Good King-Henry, Lincolnshire spinach

Le chénopode bon-Henri est un légume vivace rustique et très hâtif. Dès la fonte des neiges, on peut profiter de ses abondantes petites feuilles charnues en forme de flèches qui rappellent l’épinard, en plus prononcé. Bien vite, avec les premières chaleurs, apparaissent les pousses florales qu’on consomme telles des petites asperges ou des petits brocolis… ce sont les parties les plus prisées. Les feuilles plus âgées peuvent développer une saveur âcre, et, pour cette raison, on ne les cueille pas.

Peu connu, il a pourtant été cultivé et consommé pendant des siècles et s’est répandu à travers toute l’Europe. Il est devenu avec le temps «l’épinard du pauvre», puis a sombré dans l’oubli. On le redécouvre aujourd’hui grâce à la permaculture et au regain d’intérêt pour les légumes vivaces. Comme beaucoup d’autres plantes spontanées, il est très nutritif: riche en fibres, en protéines, en zinc, en acide folique, en vitamine A et E… mais étant membre de la famille de l’épinard, on en mangera avec modération par contre à cause de sa teneur en acide oxalique.

Au jardin, le chénopode bon-Henri est de culture très facile. Il n’est pas très exigeant, préférant les sols frais et riches en azote. Il aime le soleil mais tolère un peu d’ombre. Une bonne dose de compost mûr multipliera la récolte. 20-60 cm de haut. Rustique en zone 3.

sachet = environ 75 graines

1 g = environ 500 graines

 

Ces semences germent mieux après avoir subi une période de stratification de 6-8 semaines. Semez-les à la surface d’un substrat à semis et gardez humide au frigo pour la période recommandée, puis exposez à 21 °C. La germination aura lieu dans les 2 semaines suivant la sortie du frigo. On peut aussi, bien entendu, effectuer le semis in situ à l’automne en vue d’une stratification naturelle suivie d’une germination au printemps.

Élevez les petits plants en pots ou en pouponnière, jusqu’à ce qu’ils soient assez grands pour se débrouiller au jardin, puis installez-les à un minimum de 30 cm l’un de l’autre. Vous n’en mangerez pas avant la deuxième année, le temps que les plants soient bien installés dans leur nouvel emplacement.


 

photographies d’Antoine Berton pour La société des plantes

Format :

sachet, 1 gramme

# du lot en vente

SDP231

Taux de germination pour 2024 du lot en vente

84%

Conditions de germination lors des tests

Stratification